Interview de __Z__ : l’anonyme le plus célèbre de Tunisie

Par
Publié le 20/11/2012
"La comédie électorale", publié par Z sur son blog DEBATunise, le 25 octobre 2009.

C’est sur son blog DEBATunisie, que le caricaturiste __Z__ dépeint depuis des années les dérives politiques de son pays. Il est le premier à avoir osé caricaturer l’ex-président Ben Ali, alors que celui-ci était encore au pouvoir. Rencontre.

(Illustration : « La comédie électorale », publié par _Z_ le 25 octobre 2009, à l’occasion de la 5e réélection de Ben Ali à la présidence de la République tunisienne).

[=> Interview réalisée en juin 2011 à Tunis, à l'occasion de la sortie de son premier livre « Révolution ! Des années mauves à la fuite de Carthage » (Cérès Éditions).
Publiée sous le titre « __Z__ : Ses années blog mises à la page », dans l'hebdomadaire tunisien Réalités, n°1330, juin 2011.]

————————————————–
1. Présentation.
2. Blogosphère tunisienne et censure sous Ben Ali.
3. Le choix de l’anonymat.
4. Au-delà du blog.
————————————————–

1. Présentation

 

Alors, ma toute première question serait : pourquoi ce pseudo, “Z” ?
__Z__ : Quand j’ai écris le premier post de mon blog, il fallait que je remplisse le formulaire d’inscription. Au début, j’allais mettre “X”. Mais j’ai trouvé que ça faisait porno. Donc j’ai choisi “Z”.

Mais “Z”, ça suffisait pas. Il fallait au moins cinq caractères. Donc j’ai rajouté les deux underscores de chaque côté. C’est tout. Ça aurait pu être “X”, mais c’est “Z”. C’est venu comme ça.

Sa signature.

 

Comment t’est venue l’idée d’ouvrir ce blog, DEBATunisie ?
J’ai commencé ce blog en août 2007. Au départ, je ne visais pas directement l’aspect politique. J’étais très conscient du danger que cela pouvait représenter de critiquer le régime de Ben Ali. Alors, j’essayais d’éviter directement les sujets qui fâchent, en m’intéressant à des thèmes plus généraux. Comme je suis architecte de métier, je pointais surtout les dysfonctionnements dans les projets d’urbanisme en Tunisie. J’ai choisi de m’exprimer par le dessin, étant donné que je dessinais déjà dans le cadre de mes études d’architecture. Et aussi, parce-que j’aime dessiner depuis que je suis petit.

Mon point de départ, c’était ce qui devait se faire autour des Berges du Lac, à Tunis [1]. D’où le personnage du flamant rose [caricature symbolique qui revient dans nombreux de ses dessins] comme habitant du Lac, qui était la métaphore du citoyen tunisien opprimé.

 

Et donc, comment tu es passé de l’urbanisme à la politique ?
Par mes savoirs en urbanisme, je m’attaquais à ces questions en connaissance de cause. J’essayais de montrer que leurs projets allaient à l’encontre du bon sens. Non pas par des arguments politiques, mais techniques. Je suggérais indirectement les dysfonctionnements au niveau politique.

Comme je ne voulais pas me restreindre à un public de professionnels en urbanisme, j’ai utilisé la métaphore et le dessin pour toucher un public plus large. Et c’est par la suite que j’ai abordé des thèmes plus vastes.

Puis, j’ai trouvé que ça devenait malhonnête de dénoncer des choses sans nommer l’origine du mal. Donc j’ai commencé à évoquer de plus en plus la mainmise de la famille du président [Ben Ali] sur toutes ces opérations immobilières. C’est ce que j’ai appelé “le maraboutage”. Les membres de cette famille maraboutaient toute une ville. Ils avaient une certaine baraka, quoi. Ils étaient protégés comme des saints patrons.

En parlant des maraboutages donc, je touchais aux projets immobiliers de ces gens-là. C’était en même temps une dénonciation d’un problème plus grave : le despotisme et la corruption généralisée.

 

Tu rédiges ton blog en langue française, et non en arabe. Pourquoi ?
Comme j’ai justement commencé sur un registre plutôt académique – toujours l’urbanisme -, j’utilisais un jargon, une terminologie, un vocable que j’ai appris en langue française, pendant mes études.

Et après, vu que j’ai commencé le blog en français et que j’ai une certaine facilité avec cette langue, j’ai décidé de la garder. Et puis, je savais que c’était toujours accessible aux Tunisiens. Parce-que les Tunisiens, même ceux qui ne savent pas très bien s’exprimer en français, le comprennent très bien.

Alors je me suis dit que tant qu’à ouvrir ce blog, autant le faire aussi pour un public francophone. Parce-que je crois que notre cause gagnait plus à être communiquée également à l’extérieur. Et avec le français, je touchais évidemment plus de monde.

 

[1] pôle urbain à la périphérie de Tunis. Principalement constitué de résidences de haut standing, de sièges sociaux d’entreprise et d’espaces de loisir.(retour au texte)

 

(Suite, page 2)

Pages : 1 2 3 4

5 Commentaires

  1. Pingback: Tunisie : témoignages de familles de martyrs et blessés du Printemps arabe

  2. Pingback: 5 janvier 2008: révolte du bassin minier de Gafsa en Tunisie

  3. Sanchita

    31 janvier 2013 à 14 h 54 min

    la crise vous me faites bien rire !!!nos roblensaspes se fichent de nous !!!on ne respecte plus rien!!! et ca arrange tout le monde !!!en france il ni a jamais eu autant d argent !!!!les francais sont pris pour des imbeciles !!!les riches n ont jamais ete aussi riche !!!et les pauvres de plus en plus pauvres !!!un pays comme la france qu elle honte !!!

  4. Champions League Final streaming

    19 mai 2014 à 16 h 29 min

    Your style is really unique compared to other folks I have read stuff from.
    I appreciate you for posting when you’ve got
    the opportunity, Guess I will just bookmark this blog.

  5. Feres

    23 juin 2014 à 16 h 28 min

    Lancement de M24 TV Al Aqaria

    M24 TV Al Aqaria est une chaîne de télévision dédiée spécialement au secteur de l’immobilier.

    La chaîne M24 TV Al Aqaria vous permet de communiquer vos offres immobilières sur le grand Maghreb et le Moyen-Orient.

    M24 TV Al Aqaria est diffusée sur Nilesat, Fréquence : 11602, Polarisation: Horizontale, Symbol Rate: 27500.

    http://www.al-aqaria.maghreb24tv.com/

Poster un commentaire

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>