Interview de __Z__ : l’anonyme le plus célèbre de Tunisie

Par
Publié le 20/11/2012
"La comédie électorale", publié par Z sur son blog DEBATunise, le 25 octobre 2009.

2. Blogosphère tunisienne et censure sous Ben Ali.

 

Internet était un lieu propice pour les discours critiques envers Ben Ali ?
Oui. J’ai choisi Internet pour exprimer l’indignation que je ressentais. Et que tous les Tunisiens, à mon avis, ressentaient. Comme beaucoup d’entre nous, j’étais tout simplement révolté. La révolte en Tunisie n’a pas commencé en janvier 2011. Elle était là depuis très longtemps. Beaucoup de gens en avaient déjà marre avant, et se disaient : “On se fout de notre gueule. Ça devient trop flagrant”. Ça puait vraiment.

Ben Ali et sa famille ont vraiment commencé à déconner il y a 10 ans. C’est là que le foutage de gueule a vraiment commencé. Mais on ne savait pas comment s’y prendre pour dénoncer tout ça. C’était un système verrouillé de tous les côtés. Donc Internet, c’était le défouloir de tout le monde.

C’est un peu ça, la blogosphère. Moi, je me suis inscrit dans ce mouvement qui a commencé en Tunisie en 2005. On sentait sur Internet une dynamique contestataire. Après, grâce aux agrégateurs de blogs, il y a eu une certaine émulation entre les blogueurs. Quand tu lançais un sujet, il pouvait être repris par d’autres, et ça créait une vraie dynamique. Un vrai débat, finalement.

 

Jusqu’au jour où tu as connu la censure…
J’ai passé pratiquement une année sans censure. Mais petit à petit, je haussais le ton. À un moment donné, je pense qu’ils ont senti que je commençais à aller un peu loin. Mais ils ne te censurent pas immédiatement pour un article. Ils attendent. Ils te mettent sur leur liste rouge. Et dès qu’ils voient que tu continues, ils appuient sur le bouton, pour t’éjecter de la blogosphère. Du coup, mon blog est devenu inaccessible en Tunisie, en décembre 2008. Sauf pour ceux qui utilisaient un proxy. Mais ça a quand-même réduit mon public de moitié.

 

Tu as connu des problèmes particuliers avec les autorités ?
En novembre 2009, la police a arrêté la blogueuse Fatma Riahi, qui a passé cinq jours en prison. Ils cherchaient à me retrouver à travers elle.

Avant ça, je faisais l’aller-retour entre Tunis et Paris sans problème. Mais à cause de cette histoire, j’ai passé une année sans rentrer au pays ! Je ne savais pas s’ils m’avaient détecté ou pas. C’était la panique totale. J’étais tout le temps un peu angoissé. Jusqu’à ce qu’un été, je prenne mon courage à deux mains, et que je décide d’aller affronter la bête. C’est-à-dire, de rentrer en Tunisie. Et finalement, arrivé à l’aéroport de Tunis, je suis passé tranquillement, sans aucun problème !

C’est là où j’ai compris que c’étaient des incompétents. Qu’on les a beaucoup surestimés. La police ne savait pas utiliser l’outil Internet. Ils censuraient bêtement. Ils exécutaient des instructions qui venaient d’en haut, sans même les comprendre. On sentait que la police elle-même avait peur. Elle exécutait les ordres, sans même savoir ce qu’elle faisait.

En réalité, ce système n’était qu’un tigre en papier, conçu pour faire peur. On se rend compte aujourd’hui que tout ça n’était qu’un décor en carton. Et la fuite de Ben Ali le résume bien. On a eu affaire à des amateurs. C’étaient des lâches en fait.

 

Tu viens d’évoquer l’arrestation en 2009 de la blogueuse Fatma Riahi [qui publie sous le pseudonyme “Fatma Arabicca”]. Tu peux m’en dire un peu plus sur cet épisode ?
Fatma, je l’ai connue pour la première fois en mars 2011. Et c’est devenue maintenant une grande amie. C’est une fille très sympa.

Elle a été arrêtée en novembre 2009 et accusée de diffamation. Quand la police l’a arrêtée, ils ne savaient même pas ce qu’elle faisait vraiment. Ils savaient juste qu’on l’accusait d’être quelqu’un qui insulte le président. La police, à cette époque, ne savait même pas ce qu’était un blog. C’est elle qui a dû leur expliquer plus ou moins le principe d’un blog, ce qu’est une caricature, etc.

En fait, il s’est avéré plus tard, que c’est moi que la police recherchait. Quand ils ont arrêté Fatma, ils cherchaient à me faire sortir de ma cachette. Parce-qu’ils pensaient qu’elle me connaissait. Parce-qu’elle utilisait mes dessins, que je lui envoyais moi-même, traduits en arabe. Donc, ils se sont dit : “Ou bien ils se connaissent, autrement que par Internet. Ou bien, c’est peut-être la même et unique personne.

Le dessin de soutien de __Z__, pendant l’arrestation de la blogueuse Fatma Riahi par la milice de Ben Ali.

Pendant qu’elle était encore détenue, moi, je continuais à publier des caricatures sur mon blog. Donc finalement, ils ont vu clairement que Fatma, ça pouvait pas être moi. Ils ont quand-même essayé d’insister sur le fait que, peut-être, elle me connaissait.

Et puis après l’avoir malmenée pendant cinq jours, ils ont compris qu’elle ne me connaissait pas du tout. Elle leur a expliqué que sur Internet, les blogueurs ne se connaissent pas tous entre eux. Et donc, ils ont fini par la libérer.

 

 

(Suite, page 3)

Pages : 1 2 3 4

5 Commentaires

  1. Pingback: Tunisie : témoignages de familles de martyrs et blessés du Printemps arabe

  2. Pingback: 5 janvier 2008: révolte du bassin minier de Gafsa en Tunisie

  3. Sanchita

    31 janvier 2013 à 14 h 54 min

    la crise vous me faites bien rire !!!nos roblensaspes se fichent de nous !!!on ne respecte plus rien!!! et ca arrange tout le monde !!!en france il ni a jamais eu autant d argent !!!!les francais sont pris pour des imbeciles !!!les riches n ont jamais ete aussi riche !!!et les pauvres de plus en plus pauvres !!!un pays comme la france qu elle honte !!!

  4. Champions League Final streaming

    19 mai 2014 à 16 h 29 min

    Your style is really unique compared to other folks I have read stuff from.
    I appreciate you for posting when you’ve got
    the opportunity, Guess I will just bookmark this blog.

  5. Feres

    23 juin 2014 à 16 h 28 min

    Lancement de M24 TV Al Aqaria

    M24 TV Al Aqaria est une chaîne de télévision dédiée spécialement au secteur de l’immobilier.

    La chaîne M24 TV Al Aqaria vous permet de communiquer vos offres immobilières sur le grand Maghreb et le Moyen-Orient.

    M24 TV Al Aqaria est diffusée sur Nilesat, Fréquence : 11602, Polarisation: Horizontale, Symbol Rate: 27500.

    http://www.al-aqaria.maghreb24tv.com/

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>